Lancement d’un « test PME » sur la CSRD : une avancée cruciale pour les PME de la région Sud

La Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) de notre belle région se réjouit de l’annonce récente concernant le lancement d’un « test PME » sur la Corporate Sustainability Reporting Directive (CSRD). Cette initiative, qui fait suite à des années de plaidoyer de notre part pour un tel dispositif, constitue une avancée majeure dans notre combat pour le bon développement des PME.

Depuis un certain temps, nous exprimons également nos inquiétudes quant au reporting extra-financier imposé aux entreprises. L’obligation de publier une multitude d’indicateurs pèse lourdement sur les épaules des PME, et menace de les submerger sous une paperasserie administrative préjudiciable. Ce qui constitue initialement un élément positif pour les activités d’une entreprise, risque de se transformer en un poids difficilement surmontable – en particulier pour les PME.

Dans ce contexte, nous saluons chaleureusement l’initiative de la ministre des Entreprises, Olivia Grégoire, de lancer ce premier « test PME » en collaboration avec la CPME. Cette expérimentation, axée sur les conséquences de la directive CSRD sur les PME, revêt une importance capitale pour notre région et son tissu économique.

Nous espérons que cette démarche permettra de tirer des leçons précieuses et d’alléger les contraintes pesant sur nos PME. En évaluant attentivement les effets des nouvelles réglementations, nous pourrons trouver un équilibre nécessaire entre transparence et responsabilité sociale d’une part, et compétitivité et viabilité économique des PME d’autre part.

Cette initiative souligne également l’importance de la collaboration entre le gouvernement et les acteurs du monde des affaires pour créer un environnement réglementaire favorable à la croissance et à l’innovation. Ensemble, nous pouvons construire un avenir où nos entreprises prospèrent tout en répondant aux attentes croissantes en matière de durabilité et de responsabilité sociétale.

C’est pourquoi nous appelons les candidats aux prochaines élections européennes, à prendre en compte l’importance d’une réglementation européenne mesurée, qui permet autant de soutenir l’activité économique des PME, que de fournir un cadre normatif propice à évoluer vers un développement économique durable.

Dans ce but, la CPME formule 150 propositions permettant de donner une vision globale sur les enjeux de nos PME. Nous invitons les candidats à prendre acte de ces propositions qui sont essentielles pour le fonctionnement de nos petites entreprise, chevilles ouvrières de notre dynamisme économique.

Autres actualités

Restez connectés

Menu

Dernier post

Les Trophées des Entrepreneurs Positifs : Célébrons l’Humain et l’engagement

4 juillet 2024
Cette initiative qui fête ses 10 ans dans les Bouches-du-Rhône et ses 5 ans dans la Région Sud est destiné à mettre en lumière les entreprises...
Lire la suite

Suivez-nous