Communiqué de presse – Alain Gargani s’oppose fermement à la mise en place d’une salle de shoot dans le centre-ville de Marseille.

J’ai appris avec consternation au cours du dernier conseil municipal que la municipalité avait décidé, et ce, contre l’avis des riverains, d’implanter une salle de shoot rue de la Libération à Marseille. Cette situation est préoccupante car le choix du lieu est profondément irresponsable ; l’emplacement de la salle de shoot se trouve à proximité de plusieurs écoles. Le manque de concertations est significatif du peu de importance qu’accorde la municipalité à l’avis des Marseillais. Alors que la ville est sujette à une grande insécurité, la salle de shoot risque de détériorer davantage la fragile sécurité du centre-ville et mettre ainsi en péril les enfants de ce quartier.

En effet, l’ouverture des salles de shoot soulève à juste titre des inquiétudes quant aux répercussions sur la sécurité et la santé publique. Il faut craindre que la présence de ces établissements n’encourage la consommation de drogues et n’attire une population supplémentaire de toxicomanes dans la région. Il faut souligner également les risques liés à la proximité de ces salles avec les écoles, les lieux de vie et les quartiers résidentiels, craignant une augmentation des problèmes de sécurité et de la délinquance.

Les consommateurs de stupéfiants ne peuvent pas être réduits au statut de « délinquants » ; ce sont avant tout des personnes qui ont besoin de soins. C’est donc au sein d’un établissement médicalisé que je recommande l’implantation de cette salle de shoot.

Il serait temps que la municipalité actuel se réveille, et ouvre les yeux sur ces véritables problèmes.

Autres actualités

Restez connectés

Menu

Dernier post

La CPME Sud alerte sur les défis du secteur du bâtiment : appel à une action concertée pour surmonter la crise du logement et le manque de main-d’œuvre

29 février 2024
« Manque de main-d’œuvre et crise du logement, c’est le serpent qui se mord la queue ! » Alain Gargani pour La Provence, 27 février 2024 Dans un...
Lire la suite

Suivez-nous