Le civisme d’entreprise : donner du sens autant que de créer des richesses

Lors du tragique incendie du 20 août 2021 frappant de plein fouet le département du Var (Provence Alpes Côte d’Azur), un appel a été lancé aux chefs d’entreprise pour leur inviter à libérer les sapeurs pompiers volontaires présents dans leur entreprise, leur permettant de se rendre au plus vite sur les lieux de l’incendie.

 

Appel à l’aide : libérer les pompiers volontaires

L’actualité du 20 août 2021 démontre la fragilité de notre patrimoine naturel et la nécessité de sa préservation par les institutions de notre Région. Ce jour-là, le département du Var est touché par un violent incendie qui brûlera plus de 7000 hectares de la réserve nationale naturelle de la plaine des Maures. Plus de mille pompiers sont intervenus afin de limiter la propagation du feu, mais la main d’œuvre humaine peine encore à être mobilisée. Dans ce contexte, les sapeurs pompiers volontaires sont un précieux soutien aux professionnels. C’est pourquoi un appel a été lancé aux chefs d’entreprise pour leur inviter à libérer ceux de leurs salariés présentant une formation de sapeurs pompiers volontaires, leur permettant d’intervenir au plus vite sur les lieux du drame.

 

Un effectif peu mobilisé : place au « civisme d’entreprise »

Les moyens matériels et humains dont disposent les employeurs privés comme publics sont indispensables dans certaines situations tragiques, comme les catastrophes naturelles. Leur engagement est primordial pour prêter main forte à des populations en difficultés, à des pompiers professionnels débordés. Pourtant, ils sont souvent contraints à intervenir sur leur temps personnel ou à poser des jours de congés. Dans ce contexte, Alain Gargani pointe du doigt cette défectuosité en soulignant qu’ « il est inconcevable que des salariés aient à poser des jours de congés pour venir en aide aux pompiers professionnels épuisés et qui ont besoin d’une relève. Et je déplore à ce sujet que les effectifs volontaires ne soient pas majoritairement libérés par les employeurs pour venir en renfort à un dispositif déployé qui a des besoins d’effectif supplémentaire ». 

Dans une situation comme celle de l’incendie du 20 août 2021, des valeurs comme la solidarité et l’esprit d’équipe doivent plus que jamais être mobilisées, par civisme d’entreprise : les entreprises doivent impérativement répondre à de tels besoins et, au-delà, elles donneront un sens à leur activité.

Autres actualités

Restez connectés

Menu

Dernier post

Lancement d’un « test PME » sur la CSRD : une avancée cruciale pour les PME de la région Sud

22 mars 2024
La Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) de notre belle région se réjouit de l’annonce récente concernant le lancement d’un « test PME » sur la Corporate...
Lire la suite

Suivez-nous