Le coup de gueule : quand la ville de Marseille défend sa hausse de la taxe foncière devant le tribunal

La mairie a fait un hold up. Si la décision de justice tombe, il faudra rétropédaler sur la mesure. Sinon, c’est la case démission qu’il faudra prendre. On explique tout et on reprend l’histoire depuis le début.

En mars 2023, la ville de Marseille sera devant le tribunal administratif pour défendre sa décision d’augmenter la taxe foncière. La décision de la ville d’augmenter cette taxe a été fortement contestée par les propriétaires immobiliers locaux, qui affirment que cela va affecter leur capacité à maintenir leurs propriétés.

La ville de Marseille soutient que cette hausse est nécessaire pour financer des projets de développement et d’amélioration des infrastructures, notamment la rénovation des écoles, des routes et des transports en commun. La ville estime que l’augmentation de la taxe foncière permettra de générer les fonds nécessaires pour financer ces projets importants.

Le maire de Marseille a déclaré que cette hausse de la taxe foncière était une décision difficile mais nécessaire pour assurer l’avenir de la ville. « Nous sommes conscients que cette décision peut causer des difficultés pour certains propriétaires immobiliers, mais nous sommes convaincus que cela est nécessaire pour maintenir notre ville en bonne santé et la rendre plus attractive pour les résidents et les investisseurs », a déclaré Monsieur Payan.

Cependant, certains propriétaires immobiliers contestent cette décision et affirment que l’augmentation de la taxe foncière est disproportionnée. Ils affirment que cela va entraîner une augmentation des coûts pour les propriétaires et les locataires, qui devront supporter la hausse des charges.

La hausse de la taxe foncière à Marseille est un sujet de préoccupation pour de nombreux propriétaires immobiliers locaux, qui craignent que cela n’affecte négativement leur capacité à maintenir leurs propriétés. La décision du tribunal administratif en mars 2023 sera cruciale pour déterminer si la ville a le droit d’augmenter la taxe foncière et si cette augmentation est justifiée pour financer des projets importants de développement et d’amélioration des infrastructures.

En attendant, les résidents de Marseille continuent de suivre de près l’issue de ce procès, qui pourrait avoir un impact significatif sur leurs finances personnelles et sur l’avenir de la ville.

En tant qu’élu de l’opposition, je suis fortement opposé à la condamnation des Marseillais, et espère que la Majorité sera condamnée, elle, à revenir en arrière sur une mesure dénuée de sens.

Amitiés,

Alain

Autres actualités

Restez connectés

Menu

Dernier post

Lancement d’un « test PME » sur la CSRD : une avancée cruciale pour les PME de la région Sud

22 mars 2024
La Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) de notre belle région se réjouit de l’annonce récente concernant le lancement d’un « test PME » sur la Corporate...
Lire la suite

Suivez-nous